Proust au théâtre de l’Athénée le 2 décembre

Publié par Nicolas Ragonneau le

Les éditions Thélème, spécialisées dans le livre audio lu par de grands comédiens, célèbrent, en partenariat avec l’hôtel littéraire Le Swann, le centenaire du Goncourt décerné à Proust avec une lecture d’instants choisis parmi la Recherche le lundi 2 décembre au théâtre de l’Athénée (20h).
Il reste quelques places au tarif préférentiel de 18 €, ou avec une offre réservée aux lecteurs de Proustonomics (1 place offerte pour 1 place achetée) en écrivant à contact@hotelslitteraires.fr

Le théâtre de l’Athénée accueille les comédiens Valérie Bonneton, Denis Lavant et Laurent Natrella pour une lecture exceptionnelle d’extraits de la Recherche organisée par les éditions Thélème en partenariat avec l’hôtel le Swann. Adeline Defay, la directrice des éditions Thélème, a puisé dans ses passages favoris pour sélectionner les textes les plus adaptés à la lecture publique.
Créé en 1989, Thélème compte 350 titres à son catalogue et a réussi le tour de force de faire enregistrer l’intégrale de la Recherche par André Dussolier, Lambert Wilson, Robin Renucci, Guillaume Gallienne, Denis Podalydès et Michaël Lonsdale (35 CD). Mais à la section « Marcel Proust » on trouve aussi d’autres textes lus comme des lettres, Sur la lecture (par André Dussolier), ou encore un Portrait de Marcel Proust dit par Jean-Yves Tadié. Le catalogue accueillera prochainement une lecture des Plaisirs et les Jours par Guillaume Gallienne.

Valérie Bonneton, un choix original

Denis Lavant, qui sera sur la scène de l’Athénée pour cette soirée proustienne, est un habitué à la fois de ce théâtre et du catalogue Thélème (il a lu Baudelaire, Rimbaud, Mallarmé, Conrad, etc.). Laurent Natrella, ancien sociétaire de la Comédie française (il a joué dans des pièces de Shakespeare, Goldoni, Brecht, Labiche…) a aussi tourné au cinéma (dernièrement dans J’accuse de Roman Polanski). Toujours au cinéma, il a doublé Christian Bale, Steve Buscemi ou Tim Roth.
Quant à Valérie Bonneton, qui a acquis une très grande popularité avec le personnage de Fabienne Lepic dans la série de France Télévisions Fais pas ci, fais pas ça, c’est un choix intéressant et original puisque les comédiennes lisant Proust à haute voix ne sont pas légion. Mary Marquet (1895–1979) fut l’une d’elles et, grâce à la collection « Document parlé » de la BnF, on peut encore entendre quelques extraits de Du côté de chez Swann, enregistrés en 1959.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la lettre d'information

Surinformé comme Marcel ? ne manquez aucun article du site en vous inscrivant ici.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :